Les manifestations du mois de Juin

 

Samedi 16 juin, 19h, Cercle ouvrier, Minima Social Club
Ça va bouger ! Le Cercle Ouvrier voit arriver une tempête rock ! Le Minima Social Club !
Un son forgé à travers les contrées du rock des années 50, de la musique surf, du gospel, des mauvaises manières irlandaises et des vastes plaines du grand ouest sauvage. Sur scène, contrebasse, harmonica, saxophone et guitares mènent un train d’enfer et distillent une musique à l’énergie communicative. Le Minima Social Club aime la magie des voyages et ça s’entend !
Une soirée vivifiante !
Menu 15€. Réservation indispensable.
Entrée libre pour le spectacle. Soirée à partir de 19h.

Mercredi 20 juin, 14h, Médiathèque Jean Vautrin, Atelier Astronomie, 8-14 ans avec Cap Sciences Juniors, Découvrez le système solaire et ses mystérieuses planètes !
Peut-on visiter le bout de notre galaxie que l’on appelle le système solaire ? Comment met-on en place l’outil d’excellence de l’astronome : le télescope ? Est-il possible d’observer les éruptions solaires en toute sécurité ?
Les jeunes vont d’abord participer à une découverte sur écran géant du système solaire. Un voyage les emmenant dans l’atmosphère brulante de Vénus, sur la calotte glaciaire de Mars, parmi les poussières formant les anneaux de Saturne… ils vont ensuite découvrir les constellations et comprendre comment on peut se diriger grâce à elles. Ils fabriqueront les outils nécessaires à ces expériences.
Les jeunes rapportent les cartes du ciel et les mini-planétariums fabriqués pendant l’atelier.
Les objectifs de l’atelier :
• Connaître le système solaire
• Acquérir les méthodes de repérage des constellations
• Découvrir les mythes liés aux constellations
En partenariat avec Cap Sciences

 

Vendredi 22 juin, 20h, Jeu de rôle. Réservation obligatoire
Le jeu de rôle, aussi appelé JdR, est un jeu de société se jouant à partir de deux personnes. On y incarne un personnage, réel ou imaginaire, dans un environnement fictif. Le personnage est représenté par sa feuille de personnage qui contient un certain nombre d’informations le concernant dont:
– les points de vie
– les caractéristiques
– les compétences
– etc.
Et des dés sont utilisés pour représenter le coté incertain de certaines actions.
Il existe de nombreux univers de jeu de rôle (fantaisie, médiéval, futuriste, apocalyptique, moderne, japonisant, tiré d’un roman, d’une BD ou d’un manga, ect… )
Ce sera au maître du jeu (MJ) de vous faire voyager dans ce monde afin que vous y remplissiez votre quête ou que vous y accomplissiez votre destin !

 

Les manifestations du mois de Juillet

 

Du 3 juillet au 31 août, Médiathèque Jean Vautrin, Exposition “Émile Vignes, un regard sur les Landes”
Les photographies constituant cette exposition ont été puisées parmi les photographies les plus célèbres et représentatives de l’œuvre d’Emile Vignes, photographe landais (1896-1983) qui a immortalisé les scènes de vie quotidienne des Landes de 1916 aux années 1950. L’exposition s’attache particulièrement aux scènes rurales : le métier des bergers, charbonniers, muletiers, le gemmage, la chasse, la bugade (lessive traditionnelle), le soutrage, les travaux dans les champs. S’y ajoutent les photographies phares d’Émile Vignes : portraits de “Ceux de chez nous”, paysages forestiers et photographies primées.

 

Vendredi 6 juillet, 18h, Médiathèque Jean Vautrin, Vernissage de l’exposition et conférence “Émile Vignes : gens et paysages des Landes de Gascogne, Du paysage à la carte postale” par Florence Raguénès, Conservatrice de l’écomusée de Marquèze.
Né à Castets en 1896, Émile Vignes est issu d’une famille d’agriculteurs. Il suit une scolarité jusqu’à l’âge de treize ans puis travaille comme cultivateur auprès de ses parents métayers, puis comme résinier et muletier.
Réformé au cours de la Première Guerre mondiale, il revient à Castets, avec des photos des hommes restés au front, qu’il donne à leurs épouses. Il consacre ensuite sa carrière à photographier la vie dans les Landes en s’installant comme photographe, en 1919. Il commence par des tirages bistrés puis passe au noir et blanc. Son activité commerciale (portraits, mariages, fêtes) le mène parfois d’un bout à l’autre du pays. Mais arpentant les Landes, il s’engage peu à peu dans un travail personnel et artistique sur le paysage, et documente largement la vie quotidienne, les activités traditionnelles de chasse, d’élevage, de sylviculture.
En partenariat avec le Parc Naturel régional des Landes de Gascogne.